26/02/2007

Grosse fatigue...

Mère indigne, voilà ce que je deviens quand la fatigue à raison de moi . Vous souvenez-vous d'une pub pour je ne sais plus quelle marque de vitamine, on voit une maman déposant son enfant dans le panier du chien et le chien dans la chaise haute du bébé... A mon avis celui qui a créer cette pub est une femme et qui plus est une maman, cette pub sent le vécu à plein nez moi je vous dis !

La preuve : par un bel après-midi de février, une maman (moi) qui en est à sa ennième nuit de demi-sommeil est dans sa maison son bébé dans les bras (Emilien), le chien (Laïka) vaque à ses occupations de chien dans le salon (jouer avec sa balle de tennis pourrie, par exemple). Emilien vient de finir son biberon, à fait son rot, maman est contente. Elle se dirige avec bébé dans les bras vers le panier du chien et dit à Emilien cette affreuse phrase (bouh j'ai honte) : "Tu as bien mangé, je vais te mettre dans ton panier..." vous, vous rendez compte j'allais mettre mon fils adoré, chéri, la prunelle de mes yeux dans le PANIER du chien  heureusement je m'en suis rendue compte avant de commettre l'irréparable, mais quand même...

16:44 Écrit par PataCake dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/02/2007

Son arrivée :)

Dimanche 13/1 à 20h : je rentre à la maternité, pour être provoquée, là je me dis tranquille Bill avec les ovules tu vas voir demain matin Emilien sera là... je suis super optimiste moi Sourire. L'infirmier accoucheur arrive pour un examen du col, il me fait un peu mal, mais bon faut bien y passer, là il me dit ce que je sais déjà, c'est pas exeptionel, col ouvert à 1 index et effacé à 50%, ensuite chéri me dit bon puisqu'on te met pas tes truc avant minuit on va boire un tit verre en face de la maternité (sisi je vous jure on est ressorti boire un verre), là avant de partir je vais à la toilette et je suis pleine de sang, je rappele l'infirmier et me dit que c'est normal mon col est fragile. plus tard je retourne à la toilette, et là le bouchon muqueux est parti.

Changement de service des infirmiers et celui qui m'a accueilli me dit en rigolant, "bon ben si à 14h vous n'avez pas accouché on se revoit demain"

Minuit, pose des ovules, de 1h du mat à 6h j'ai des mises sous tensions très désagréables je passe ma nuit éveillée assise sur un gros ballon puis à 3h du mat je vais un peu me balader dans le couloir avec mon chéri.

6h, la sage-femme passe voir et rien ou pas grand chose de plus Perplexe là on me remet 1/2 ovule jusque 9h du matin...

9h du matin... rien (non non je ne desespere pas)

10h on me pose la perf avec le produit pour les contractions, les antibiotiques et le glucose bon là je vais pas vous faire un résumé heures par heures mais ça n'avance pas des masses...

14h la poche des eaux se rompt et je me ramasse un tas de contractions super douloureuses en 1 fois  (à cause du produit) la sage-femme vient voir je suis à 3cm (hourra) elle coupe la perf et appele l'anesthésite pour la péri.

14h20 la péri est posée, me voilà clouée au lit pour de looooooongues heures et tiens revoilà l'infirmier qui m'a accueilli il n'en reviens pas je suis toujours là, il a été génial et est resté à s'occuper de moi jusqu'au bout. Bon ici je vous passe les heures ou rien ne se passe ou presque... le durum aïoli que mon chéri est parti mangé apres ça sentait l'ail dans la salle de travail... merci moi qui suis quand même à jeun depuis hier 19h...

21h... je desespere, je suis crevée Patrick (l'infirmier) vient voir, je suis à 9cm, il me fait pousser pour voir où en est Emilien... lui est toujours à la même place il n'est quasi pas descendu, et moi je fais de la fievre 38°, il sonne à mon "gentilgygy" qui est sur une césa dans une autre maternité

21h45 gygy arrive, m'oscculte et là le verdict tombe, Emilien est coincé dans mon bassin il a bien la tête en bas, mais c'est comme s'il "regardait le plafond" et il ne veut pas tenter de manoeuvre hasardeuse pour le bouger, surtout que je suis crevée et fievreuse. Donc la césarienne s'impose, l'anesthésiste reviens, Patrick me prépare pour le bloc et me voilà partie.

Je rentre au bloc, Patrick reste même malgres que son service soit fini, lui et l'anesthésiste blaguent et plaisantent, génial je me sens rassurée. Là on m'explique en gros ce qui se passe, de temps en temps j'entend "legentilgygy" qui râle un peu (Emilien bouchait l'évacuation de ma vessie, du coup au lieu d'être vide elle est pleine...)

L'anesthesiste me demande de respirer un grand coup dans le masque, c'est la derniere fois que je vais "respirer pour deux" je me sens un peu secouée, je sens qu'on me retire Emilien du ventre...

22h27 je sens une forte pression et j'entend les premiers pleurs d'Emilien, on me le présente, il est si beau et il crie déjà bien fort... On l'emmène pour les soins où son papa l'attend, pendant ce temps là on fini de me recoudre. Ensuite je me retrouve en salle de reveil avec Emilien contre moi, et là premiere têtee, je le regarde, je n'en reviens pas, il est si beau Mort de rire

15:17 Écrit par PataCake dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |